17 mai. 2017

Ouvert en février dernier, Blessed Stables propose du débourrage, de la pension et de l’initiation à l’équitation western.

À 22 ans, Arnaud Randoin ouvre son premier centre équestre dédié à l’équitation western. Cette pratique de l’équitation, très réputée en Espagne et en Grande-Bretagne, consiste à faire corps avec le cheval. « C’est une méthode de dressage plus douce que le dressage traditionnel. On essaie de comprendre le cheval. C’est une écoute réciproque », raconte le jeune auvergnat d’origine. Cette méthode a été développée aux Etats-Unis pour dresser les chevaux de travail des cow-boys, soumis à des situations de stress importantes.

Après plusieurs années d’apprentissage auprès d’entraineurs de l’Europe entière, Arnaud souhaitait se lancer dans l’aventure de l’entreprise.
Sarthe Développement à travers sa mission de prospection et la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural) ont alors mobilisé leurs réseaux pour l’aider à trouver une implantation. Et c’est à Savigné-L’Évêque qu’il a trouvé son bonheur. « Il y a peu, le centre équestre s’appelait encore Centre Chaka. Il était déjà très bien entretenu. J’ai pu ouvrir Blessed Stables et commencer mon activité rapidement après l’achat », dit-il.

Aujourd’hui, Arnaud propose du débourrage pour les chevaux difficiles ou mal dressés, de la pension en plein air ou en box et de l’initiation à l’équitation western pour les clients propriétaires de chevaux. « Beaucoup de cavaliers sont intéressés par ce type d’équitation afin de développer un nouveau rapport avec leur cheval » explique-t-il.

Après un investissement de près de 300 000 euros, le jeune propriétaire souhaite vite développer une prestation touristique. Il prévoit donc d’acheter un cheval « école » pour lancer des cours d’1h à 2h à partir du mois de septembre prochain. Il prévoit également de construire un manège couvert et un lieu d’hébergement pour les visiteurs.

Le nouveau centre équestre est à découvrir ici : Blessed Stables